Stuttgart : Lors du 11ème forum industrie sur les granulés, le Dr Döring a présenté l'exposé « Rapport d'expérience pour la planification et la construction d'une production de granulés avec traitement de grumes dans la Russie orientale. Evaluation des avantages des granulés torréfiés ».

Résumé

 

L'exploitation fructueuse d'une installation de production de granulés en bois selon des aspects écologiques dépend essentiellement du marché d'approvisionnement des matières utilisées, ainsi que de débouchés assurés. En Allemagne, la demande en granulés de bois est satisfaite par les produits fabriqués sur le plan national, mais aussi par des importations. L'interaction entre l'offre et la demande dans le domaine des matériels utilisés et les produits finis fabriqués (DIN Plus ou granulés industriels) définissent les indications de prix. En Allemagne, le facteur du site (chaînes logistiques) ne joue qu'un rôle secondaire pour les granulés en bois fabriqués sur le territoire national, puisque les transports sont relativement courts et l'infrastructure est bien développée. En raison de la disponibilité et de la structure des coûts, le succès d'un exploitant dépend essentiellement d'un approvisionnement en matières transformables adaptées économique et assuré sur le plan des quantités, allié à un marché acquis (local/international).

Dans de nombreuses régions à l'Est, la situation est très différente. La grande disponibilité du bois a généré depuis des générations une économie du bois bien développée. Par le passé, les grumes étaient abattues surtout pour les besoins locaux et pour l'exportation. Les produits finis en bois étaient en partie réimportés. Pour améliorer la chaîne de création de valeur dans le pays, les entreprises de transformation étaient subventionnées et des droits de douane prélevés sur les grumes et les produits en bois lors de l'exportation.

Comme, en raison de leur isolation géographique, les entreprises de transformation ne disposent pas de marchés pour leurs copeaux ou dérivés du bois, elles ont dû faire face souvent à un « problème d'élimination ». Cela est dû aux grands volumes de bois transformés et à l'importante production de dérivés de bois (copeaux) qui y est liée. En raison de la teneur relativement élevée en eau, à la densité faible du produit en vrac et aux grandes distances logistiques, le transport de copeaux frais et de dérivés du bois n'est généralement pas rentable. Dans ce contexte, le prix de la matière à transformer pour la production de granulés en bois joue un rôle secondaire dans ces régions, si on compare la situation à l'Allemagne. Toutefois, la logistique est un défi réel et constitue le facteur de coûts le plus important. Ainsi, les sites sont choisis de préférence avec un accès à une voie ferrée ou fluviale.

Comme les granulés en bois sont sensibles à l'humidité, le transport et le stockage des granulés sont souvent similaires à celui des céréales. Par rapport à cela, le stockage en plein air et le transport dans des wagons de chemin de fer ouverts est considérablement moins coûteux. Dans de nombreux cas, une telle infrastructure repose sur le transport du charbon.

De ce fait, ces régions ont développé un intérêt pour la torréfaction de la biomasse suivie de son compactage (par ex. sous forme de granulés). Les caractéristiques hydrofuges et l'augmentation de la densité énergétique figurent parmi les avantages les plus importants.

L'usine de granulés d'ARKAIM en Russie de l'Est dans la région de Khabarovsk est l'exemple type d'une production de granulés. L'installation est dimensionnée pour env. 240 000 t/an et dispose de 2 lignes de production avec un total de 8 presses à granulés. L'exportateur général du projet est la société R.E.M. Engineering AG.

 

L'installation se compose pour l'essentiel des éléments suivants :

 

-          écorçage des grumes et broyage des grumes

-          stock de copeaux humides

-          séchage à tambour

-          stock de copeaux secs

-          installation de production de granulés et centrale thermique à biomasse

 

Les caractéristiques techniques principales de l'installation :

 

-          Capacité : 240 000 t/an de granulés en bois

-          Nombre de presses : 10

-          Matières transformées : grumes, sciures humides, copeaux de broyage humides, copeaux de rabotage secs et chutes

-          Etat : en cours de construction, la mise en service étant prévue pour octobre/novembre 2011

 

 

Pellet_1

 

Pellet_2

 

Pellet_3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fr/leistungsspektrum-fr/biomasseheizkraftwerke-fr.html
fr/leistungsspektrum-fr/waste-to-energy-fr.html
fr/leistungsspektrum-fr/motorheizkraftwerke-fr.html
fr/leistungsspektrum-fr/pellet-und-brikettproduktionsanlagen-fr.html
*